Le legging est un pantalon décrié qui divise les modeuses. Certaines femmes l’assument parfaitement comme un pantalon, d’autres le voient comme un collant plus épais. Mais qu’en est-il du cas du tregging ?

Le tregging est un pantalon ultra moulant, qui peut avoir un effet cuir, enduit ou vinyle. Le tissu est très extensible ce qui rend le pantalon assez confortable. Les matières peuvent être différentes : très brillante ou effet mat.

tregging-gisele-bundchen

Le tregging est un pantalon assez plébiscité par les stars. Très en vogue en 2008 / 2009, il avait nettement reculé dans les magasins de prêt-à-porter, durant 2 ans. Le tregging signe son retour pour cet hiver. Le tregging a l’avantage de pouvoir se porter de multiples façons, avec un perfecto, un long T-shirt. Inspirez-vous des différentes combinaisons possibles de fringues avec le tregging, selon votre silhouette, dans cet article.

A noter que de plus en plus de treggings sont montés sur ceinture, à la différence des leggings qui n’ont qu’un élastique à la taille, ce qui en fait un vrai pantalon.

Sélection de treggings pour la saison

Voici une sélection de treggings pour tous les budgets.

tregging-mango

A mi-chemin entre le legging et le tregging, Mango a crée un modèle hydride original. Sans ceinture, il est hyper confortable. Porté avec une blouse vaporeuse, ce tregging est un must de la rentrée.

tregging-zara

Zara n’est jamais la dernière enseigne de prêt-à-porter pour adopter les dernières tendances. Zara joue la carte du tregging avec une ceinture, genre pantalon de jean enduit.

tregging-jennyfer

Version low cost, Jennyfer propose un tregging version collant de gym. Toutefois, porté avec des bottes plates cavalières et un trench, ce tregging peut faire illusion.

tregging-jean-pimkie

Quelques marques confondent tregging, legging et jegging ! Le jegging est un legging en jean, donc différent du tregging. C’est le cas de Pimkie qui appelle ces jeggings, treggings en jean. Le jegging est un modèle assez sympa, pour celles qui n’osent pas adopter le tregging, au quotidien.

A quelques jours de la rentrée, nous allons bientôt pouvoir dire adieu à nos petites ballerines colorées, mais hors de question d’abandonner ce modèle si confortable de chaussures !

Dans des couleurs plus sobres de l’automne, les ballerines ont parfaitement leur place dans un shoesing de fille. Originales ou classiques, les ballerines se déclinent sous un grand nombre de couleurs pour s’associer à toutes les tenues.

Des chaussures plates pour gambader en ville

A force de trotter avec des talons, on est fatigué. Pour autant, hors de question de renoncer à la tendance. La ballerine est une chaussure qui permet une grande liberté. Très sage, elle permet plus d’originalité voire d’extravagance, sur le motif, la forme, la matière ou la couleur. Les marques osent sortir des modèles différents, pour séduire les fashionistas. Retrouvez plus de ballerines ici !

ballerines-léopard-lollipops

Lollipops, la célèbre marque de maroquinerie qui ose des sacs girly et colorés à la fois, propose une petite paire de ballerines, à motif tacheté. Léopard marron et noir, elle s’accordera parfaitement avec un trench beige et un pantalon camel ou noir.

chaussures-mellow-yellow

Mellow Yellow est une marque qui a réussi à se faire un nom, dans l’univers de la chaussure, grâce à un réel confort. Pour l’automne, vous pouvez opter pour des ballerines version babies, avec un bout pailleté. Noires, ces ballerines se portent aussi bien la journée que le soir.

ballerines-doré-vernis-123

L’originalité ne réside pas forcément en fonction de son motif ou de sa couleur. D’origine plate, la ballerine peut avoir un petit talon. Pour certaines personnes qui n’aiment pas marcher à plat, le talon peut être confortable, entre 3 et 5 centimètres. La marque chic 1.2.3 offre un modèle vernis bordeaux très classe avec un talon doré, qui rehausse la chaussure.

ballerine-cow-boy-zara

Enfin, Zara se la joue à la pointe de la tendance. Cette paire de ballerines pointues a le mérite d’être colorées. On aime ou pas la version cow boy. Pour ma part, portées avec un jean noir, elles ne sont pas pour me déplaire.

Investir dans des ballerines, un must have dans son shoesing

Les ballerines ont un côté intemporel. On voit sur de nombreuses photos, Brigitte Bardot, en chemisier vichy, capri et ballerines. Des années plus tard, les ballerines n’ont pas pris une ride. C’est pourquoi les ballerines sont des chaussures dans lesquelles il est possible d’investir et y mettre le prix, en optant pour des chaussures en cuir.

ballerines-noires-noeud

Des ballerines noires avec un noeud sont suffisamment classiques, pour aller au travail, faire son shopping.

ballerines-rouges

Beaucoup de femmes aiment porter des chaussures de couleur, même l’automne / hiver. Le rouge est la couleur idéale pour une mi-saison. Les ballerines rouges à fleurs féminisent immédiatement une tenue.

ballerine-taupe-repetto

Enfin, comment parler de ballerines, sans évoquer la célèbre marque Repetto ? Confort, vaste choix de modèles et de couleurs, la marque de danse a tout bon. Pour l’automne, elle mise sur les tons nude : beige rosé, taupe, gris perle

Au fil des mois, les box ont fleuri dans le paysage. On trouve des box culinaires, pour les futurs mariés, de cuisine et même pour les chiens, mais là, où la concurrence où fait rage, c’est bien dans le domaine de la beauté. Les filles ont réellement le choix pour choisir une boîte beauté.

Le concept est le même pour toutes les marques : pour un prix allant de 10 à 15 euros, vous recevez des produits en format voyage, chaque mois, directement dans votre boîte à lettres.

Glossybox, la box pionnière

La Glossybox est la première box à avoir débarqué sur le marché. Cette box mise sur les marques connues : Mavala, Lush, Chantal Thomass, Biotherma, Elizabeth Arden, Decléor, L’Oréal, Make up for ever, Urban Decay, Kérastase… Pour 13 euros par mois, on reçoit 5 miniatures de tous types : soins, produits pour les cheveux, maquillage… Glossybox offre 3 formules à la carte : un abonnement mensuel résiliable à tout moment, un abonnement de 6 mois pour 73 euros ou annuel pour 136 euros.

Glossy-Box

Avis : la Glossybox, en tant que leader européen, a lancé les box en France. Glossybox est partenaire avec de grandes marques, ce qui fait que la boîte peut avoir une réelle valeur. Toutefois, ces derniers mois, Glossybox a manqué de constance, avec des box inégales selon les mois. Malgré tout, Glossybox a le mérite de proposer des box différentes, tous les mois. Avant de vous engager avec un abonnement, retrouvez le contenu des box Glossybox (parfums, maquillage, produits de soin) en photos sur Secrets de filles, pour savoir si la Glossybox est la boîte beauté qui vous correspond.

Face au succès de la box pour les femmes, Glossybox a pensé aux hommes jaloux de la box toute rose. Les hommes reçoivent neuf produits adaptés à la peau des hommes, par box, une fois par trimestre. Découvrez un test de la glossybox homme, médaillée d’or. Une idée cadeau pour les mâles qui aiment prendre soin d’eux.

Joliebox, la box tendance

Joliebox est la petite boîte qui se la joue branchée. Très souvent, les abonnées ont droit de tester les produits en avant-première ou dans la tendance du moment : Erborian, Carmex, Christophe Robin, Bourjois, Essie, Hei Poa, Laura Mercier, Payot, Une… La formule et les tarifs sont identiques à ceux de Glossybox, à l’exception que Joliebox propose un abonnement de trois mois, pour 39 euros.

Jolie-Box

Avis : la Joliebox propose souvent des produits haute gamme ou full size, ce qui est très avantageux. Néanmoins, un grand nombre d’abonnées reprochent à Joliebox, de ne pas faire attention aux profils beauté. En effet, chaque personne remplit un questionnaire avant l’abonnement, afin que la box corresponde à ses attentes. Bien qu’il existe différentes formules de box, des personnes d’âges différents reçoivent des boîtes beauté identiques.

My little box, la box version luxe

Au moment où l’on commençait à se lasser un peu des box beauté, My little box a changé la donne et fait monter les boîtes en gamme. My little box contient généralement des produits de luxe : on découvre donc des cosmétiques haute gamme et même en full size. Toutes les box pour un même mois sont identiques, donc pas de jalousie. La box a un thème : Christmas, Travel, Happy, Red Carpet, Spring, New York, Détox…

Pour 15,50 euros, vous recevez des produits de soin ou du maquillage dans des marques comme Lancôme, L’Oréal…

My-Little-Box

Avis : My Little Box a su s’imposer dans le monde des box beauté et fait partie des incontournables. On peut noter que les goodies sont toujours bien trouvés et en rapport direct avec le thème de la box et que sont ajoutés de cadeaux surprises créés par Kanako, l’illustratrice de My Little. A noter que My little box change de formule : maintenant, il y aura deux produits beauté, des accessoires mode et des goodies à gogo.

Ma boîte à beauté, la petite dernière qui doit faire sa place

Ma boîte à beauté est la petite dernière arrivée dans l’univers des box beauté “généralistes”. Elle propose également des produits format voyage dans des marques plus confidentielles comme Polaar, Cosmetics 27, Câlinesse (produits u lait d’ânesse), Charme d’Orient… pour 16 euros par mois.

Ma-Boite-a-Beaute

Avis : ma boîte à beauté connaît moins d’engouement que les autres box. Les utilisatrices sont divisées entre celles ravies de connaître de nouveaux produits et les autres qui aimeraient un éventail de marques plus importants.

Quelques autres petites box qui montent :

Kristal Box, la box dédiée au nail art

Vous en avez marre des box avec deux crèmes hydratantes et un lait corporel, sans jamais un vernis à ongles ? Entre 16 et 20 euros, la Kristal box est faite pour vous : avec des vernis de marques comme China Glaze, des soins pour les mains, des stampings, des décorations d’ongles, des stampings… bref, tout pour se devenir une adepte inconditionnelle du nail art.

Avis : la Kristal box est une box intéressante pour toutes les passionnées de manucure. Cette boîte beauté a un créneau très particulier et ne ressemble pas aux boîtes généralistes.

Ethni box, la box pour les peaux noires

Ethni box propose des produits de soin et de maquillage adaptées pour les peaux métisses et noires. En effet, les besoins ne sont pas les mêmes. Dans une box traditionnelle, la teinte de fond de teint envoyée est un beige moyen, ce qui ne correspond pas du tout aux peaux foncées. Il en est de même pour les cheveux, aucune box n’offre des produits pour cheveux crépus.

Avec des marques comme Farida B, l’Ethni box est un peu plus chère que les autres box. Pour 16,99 euros par mois, vous recevez 4 produits et un goodie beauté.

Avis : l’Ethni box a le mérite d’exister et cela c’est déjà un point positif. En matière de maquillage et soin, les peaux noires ont des besoins spécifiques. Cette box répond aux attentes des peaux foncées.

My green stilleto, la box bio et éthique

A venir bientôt, une box nature et santé, avec des produits bio et respecteux du développement. Une box alternative.

Betrousse, la box sans surprise

La Betrousse est cataloguée dans les box beauté, mais n’en est pas réellement une. En effet, il n’y a pas l’effet de surprise. A la commande, on connaît d’avance le contenu de la boîte beauté. Les produits sont moins haute gamme, mais plus pratiques, en relation avec le quotidien et utilisables par toute la famille.

Pour 39 euros par exemple, vous pouvez recevoir 22 produits de beauté d’une valeur de 120 euros. La formule est intéressante d’un point de vue financier.

Avis : La Betrousse est conçue pour celles qui n’aiment pas l’imprévu et pour les déçues des box. Sans surprise, vous recevez ce que vous avez commandé. Le nombre de produits est impressionnant, ce qui en fait une box très complète.

Les Filles et les BD

juillet 17, 2012

Petit sujet sur la BD girly qui parlent des filles, des vraies … Pas des créatures elfiques en bikini à gros seins (je vous rassure, je n’ai rien contre les elfes qui font du 100D), ni des filles super jolie qui sont super fortes et qui vont sauver le super monde, donc pas de Catwoman, de Super Girl, de Wonderwoman, de Yoko Tsuno par ici…

Fraise et Chocolat par Aurélia Aurita

C’est un récit autobiographique où la jeune dessinatrice raconte sans aucune pudeur, son histoire d’amour avec Frederic Boilet (également auteur de BD) à Tokyo.

Fraise-et-Chocolat-Aurelia-Aurita

C’est mignon, c’est cru sans être vulgaire, c’est drôle et c’est assez unique en son genre. Seulement pour un public averti. En tout cas, c’est un vrai régal.

Aya de Youpougon par Marguerite Abouet (scénario) et Clément Oubrerie (dessin)

Un vrai bijou, les auteurs nous emmènent en côte d’ivoire où l’on rejoint la bande de copine ivoirienne et leurs histoires de coeur, de sexe, de famille, d’amitié…

aya-de-yopougon-marguerite

Une sorte de Dallas Africain, une vraie saga que l’on ne lâche pas (je suis devenue « aya addict » en 5 minutes). C’est drôle, c’est beau, on apprend plein de nouveaux mots, et surtout on voit une image de l’Afrique que l’on montre peut en Occident, une bande de filles qui font l’amour, qui « s’enjaillent au Ca va chauffer« , qui ont pleins de rêves… Bref un indispensable.

On ne présente plus : Pénélope Jolie Coeur la plus girly et célèbre des bloggueuses qui collabore avec de nombreuses marques comme Kookaï. Pénélope, sous sa plume, dessine les petits travers des filles, accros à la mode notamment dans son livre « Ma vie est tout à fait fascinante ».

Son titre officiel c’est l’Arbre des Secrets. Pour moi, c’est l’un des rares livres qui m’a réellement pris au ventre.

Ce livre est en réalité composé de deux récits. D’un coté, on découvre une liaison passionnée entre deux personnages, un amour interdit qui provoquera un exil interminable. De l’autre coté, on aborde une dimension psychologique des conflits qui règnent dans le premier récit.

Synopsis Récit 1 : Sophia est une jeune fille Argentine d’origine Irlandaise, elle grandit en compagnie de ses cousins et cousines, et évolue comme chaque jeunes filles de Santa Catalina le feraient. Or, au fil des années, Sophia tombe amoureuse de son cousin Santiago, un amour réciproque, commence alors une liaison passionnée et cachée entre Sophia et Santiago. Quand leur relation est découverte, Sophia est exilée en Europe. Durant de nombreuses années de sa vie, Sophia traversera les pires épreuves, tout en gardant espoir qu’un jour, elle retrouvera l’homme qu’elle aime. Le destin en décidera autrement… Quand Maria, sa cousine tombe gravement malade, Sophia se voit obligé de retourner en Argentine, où vit toujours Santiago… ( Vous imaginez quelle fin ? )

Couverture-arbre-des-secrets

Synopsis Récit 2 : Sophia entretient des relations conflictuelles avec sa mère, au fil du récit nous découvrons d’ou viennent en réalité ces conflits et comment ils vont au final créer un lien très fort entre les deux femmes.

Mon avis personnel : L’arbre des secrets est magique, je crois que c’est le mot le plus approprié. Il mélange à la perfection, histoire d’amour, récit passionné à une dimension psychologique des personnages.

N’ayant pas la larme facile, c’est le premier livre qui m’a faite éclater en sanglots. L’auteur malmène nos sentiments, on passe du rire aux larmes d’une page à une autre, on développe une sympathie et de la compassion pour Sophia, à laquelle on peut très facilement s’identifier ( Premiers sentiments, conflits parentaux, premières découvertes etc…).

De plus, le décor est planté dès les premières lignes, l’histoire nous transporte, on se retrouve en Argentine au coeur de l’action, c’est un voyage qui vous attend en lisant l’arbre des Secrets.

On a qu’une seule envie, quitter sa vie actuelle, sauter dans le premier avion en direction de l’Argentine.

Si certaines d’entre vous l’ont déjà lu, je suis impatiente de lire vos avis.

Si l’on en croit la définition de notre bon vieux Larousse, un sarouel est un simple « pantalon traditionnel d’Afrique du Nord à jambes bouffantes ».

Arrivé en France il y a plusieurs décennies, il était jusqu’alors porté principalement par quelques excentriques qui en avaient estimé, à juste titre, tous les mérites !

sarouels-tendance-mode

Et on en restait là. Or depuis presque deux ans maintenant, une déferlante sarouelienne s’est mise en route et ce pantalon est devenu un indispensable de toute garde-robe qui se respecte !

A l’origine de cet engouement phénoménal, on trouve un livre de Valérie Roy « 30 Sarouels et autres trucs de filles » paru au printemps 2009 chez CréaPassions dans la collection A vos fils.

Infirmière de métier, Valérie est une passionnée de couture qui partage ses créations sur son blog http://parfumduciel.over-blog.com. Forte du succès immédiat que son premier ouvrage rencontre, une réédition est programmée.

parfum-du-ciel

Puis une seconde publication renforcée et complétée de nouveaux modèles et accessoires inédits s’annonce avec toujours plus de succès auprès des adeptes passionnées de mode, de couture et du fait main qui se reconnaissent parfaitement en Valérie.

Dans la foulée, un blog collectif est créé http://pducieladdict.canalblog.com à l’initiative de Titoulaure et Hélyne pour « rassembler toutes les fondues de « sarouels et autres trucs de filles » et Valérie Roy publie son troisième ouvrage, toujours chez CréaPassions « Les appliqués et créations estivales de Parfum du Ciel ».

sarouels-Rosalie

Sur le même principe de ce qui a fait l’originalité et la qualité de ses deux premiers succès de librairie, Valérie nous offre le modèle de base et nous propose diverses déclinaisons toutes plus sympathiques les unes que les autres.

D’une réalisation simple, mais pas simpliste ni simplifiée, chaque modèle est à la portée de toutes les couturières, de la débutante à la plus experte !

De quoi permettre ainsi à toutes de se créer des tenues originales, agréables à porter et d’une qualité rigoureuse puisque conçues personnellement ! Même moi qui suis loin d’être une couturière expérimentée, j’ai pris grand plaisir à confectionner quelques modèles de tuniques, jupes et bien sûr de sarouels pour ma fille et moi !

Alors ? Cette folie vestimentaire passera-t-elle par vous ? C’est ce que je vous souhaite de mieux !

Quand on habite dans une petite bourgade, acheter des préservatifs sans se faire remarquer relève du défi.

Je suis une fille et j’achète des préservatifs, c’est pas toujours facile à assumer mais à la campagne, la réputation est en jeu.

Quand on commence une relation (c’est obligatoire) ou on fait une pause dans la contraception, il est nécessaire de se protéger.

Anecdote 1
Mon ami me demande d’aller acheter des préservatifs. Je lui réponds qu’il n’a qu’à y aller et que c’est son domaine. Bref, au fil de la discussion, il parvient à me convaincre.

Pensant que les préservatifs étaient inscrits dans les mœurs, je décide courageusement d’aller vers 17 heures à un distributeur près d’une pharmacie un samedi après-midi.

preservatif-campagne

Il n’y a pas grand monde dans la rue. Toutefois, deux personnes âgées sont assises dans un banc non loin de là.

Quand elles me voient mettre une pièce dans le distributeur, j’ai droit tout simplement à une insulte peu gratifiante : « Regarde une fille de joie ». Rien que ça !

Anecdote 2

Je décide d’aller à la pharmacie pour acheter des bricoles et des préservatifs accessoirement. Je présente mon ordonnance à la pharmacienne qui va chercher mes médicaments tout sourire. Puis, au moment de régler, je pose la boîte devant elle.

Là, la pharmacienne (personne qui est sensé vendre des préservatifs « tous les jours ») me dévisage, efface son sourire et planque la boîte dans le sac comme si c’était son achat.

pharmacie

Du coup, elle oublie même de me donner les recommandations habituelles pour mes médicaments.

Plus inquiétant, au-delà du côté sexuel, le préservatif protège des IST telles que le Sida.

Le préservatif devrait être considéré comme quelque chose de naturel et non vu comme un truc honteux : avoir honte d’avoir une vie sexuelle, c’est bizarre.

Et vous, si vous achetez des préservatifs, quel regard les gens posent-ils sur vous ?

Et qu’en pensez-vous ?