Les tendances lingerie de la rentrée

novembre 19, 2010

Pour la rentrée, je relooke ma lingerie : je cherche du sexy – pratique. Deux mots antinomiques dans le monde de la mode et surtout en matière de lingerie.

Les magasins de lingerie font rêver mais sont hors de prix. Les modèles grands-mères pullulent les grandes surfaces. Pas facile de trouver l’ensemble de rêve à un prix raisonnable.

Darjeeling sort pour la rentrée une collection avec une dominante de marron (couleur que je déteste le plus au monde). Les sous-vêtements à pois sont à l’honneur : j’adore.

Par contre, je n’apprécie guère une vendeuse qui vient vous voir en cabine pour vous et on voit une tête qui apparaît dans la cabine avec un sourire « tout va bien ».

Avec Etam lingerie, le choix et la discrétion des vendeuses sont au rendez-vous mais les tailles moyennes (85B, 90B, 95B) partent très vite.

dita-von-teese

J’attends avec impatience les nouveaux modèles de Wonderbra qui vont sortir le 23 septembre 2008. Dita Von Deese est l’égérie de la marque et a dessiné trois modèles très rétro et pin-up qui sortiront en édition limitée.

Cette nouvelle directrice artistique Wonderbra puise son inspiration dans les années folles 50’s. Dita Von Deese est une strip-teaseuse aux courbes et aux formes avantageuses. Je pense qu’on peut lui faire confiance et connaît ce qui plaît à nos Jules en général. Wonderbra reste une de mes marques préférées car les soutiens-gorges sont confortables et peu onéreux pour une qualité sans faille.

fifi-chachnil

Mon coup de coeur lingerie : Fifi Chachnil. Vous ne connaissez pas ? Réparons ce manque de culture modesque. Fifi Chachnil est la créatrice de lingerie la plus connue au monde. Coloré, frais, pin-up à souhait, son style s’exporte dans le monde entier.

Elle prône la pudeur des femmes, elle est contre le port du string. La lingerie est d’un tel raffinement qu’en visitant sa boutique, j’ai l’impression de voir de la haute couture. Je me dis « je rêve de porter de telles choses mais franchement, les prix sont un peu prohibitifs (un soutien-gorge 130 euros et une culotte 80 euros).

Récemment, la collection Fifi Chachnil est sortie chez Topshop : j’ai été un peu déçue car moins de couleurs, d’imprimés fleuris. Certes quelques froufrous et de la dentelle noire. Du coup, Fifi Chachnil restera du domaine du rêve et après tout, ce n’est peut-être pas plus mal. Si tous mes fantasmes de mode sont accessibles, je vais rêver quoi, moi ?

fifi-chachnil-topshop

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :